Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/09/2011

Et maintenant?

Finies les journées bien remplies où je cours partout et je maitrise tout ce qui m'entoure (ou presque). Finis les gros calins des enfants, les séries de bisous interminables de Nadir, les "Juliette t'es belle comme une Barbie!" de Chirine... Fini la directrice, ses réunions et les sourires commerciaux aux parents...

Maintenant c'est l'heure de la recherche d'emploi...

BIM BAM BOUM

ça tombe sur le coin du nez, ça fait mal, et même si on sait très bien qu'_il va falloir (re)passer par là, c'est pas super évident.

 

Pasque 2 années au Maroc oui, mais surtout 2 années à pas trouver de boulot, même pas un ptit stage de rien... WAAALLLou (mais du genre WALLLLOOuu intercidéral tu vois).

 

Donc j'envoie vite fait des lettres... et pis des mails... Mais faut pas se leurer, c'est vraiment sans grande conviction...

Va falloir retrouver la flamme de la jeune diplômée motivée et optiimiste que j'étais...

 

En attendant, c'est la Braderie ici, alors d'abord les moules... les CV attendront un peu.

08/06/2010

Tornade physico-émotionelle.

J'te jure que je ne t'ai pas oublié! Et je te jure que je ne fais pas la gueule! C'est juste que depuis que je suis arrivée, je n'ai PAS 1 MINUTE à moi.

Boulot+Paperasse+Recherche d'appartement = Juliette dans tous les sens, et finalement en vrac.

J'ai pas le temps de m'écrouler ni de baisser les bras.

Mais t'inquiètes, dès que j'ai plus de temps et que je peux faire fonctionner mon cerveau plus de 15 minutes d'affillée, alors je viendrai te raconter mon ultime scandale marocain, mes adieux déchirants d'avec ma SIMOne chérie, les 6 heures qu'ont a mises à faire Paris_Dunkerque en voiture, et tout ce qui se passe dans ma caboche de nana en plein changement.

Le bon côté des choses c'est que la grisaille dunkerquoise ne me dérange même pas. EZt puis maintenant je peux écouter Pierre Bénichou en direct.

Allez je file, j'ai des annonces à éplucher!

26/05/2010

Attends j'me mouche.

Oui je sais, ça fait un moment que je t'ai laissé sans nouvelles... C'est que j'étais occuppée à me morfondre.

Tu te souviens que je te disais que j'avais 2 appart' super bien à visiter? Eh ba décroise tes doigts hein, pasque c'est tombé à l'eau.

Je conviens le mardi d'un rendez-vous pour le samedi en précisant que s'il fallait me déplacer avant,j'aurais été prête à venir. Le résulat c'est un message sur la boite vocale le vendredi soir pour m'annoncer que les appart' ont été loués... :-( Ni une ni deux je rappelle la dame de l'agence qui m'explique que les apparts' ont été loués le jeudi et le vendredi aprèm'... Mais qu'il reste un appart' un peu plus cher...

Alors bon, moi et ma montagne de choses à gérer on s'est dit qu'il fallait quand même aller voir... Ba en rélité c'était nul... Du genre fumage de shit dans le hall d'entrée et urine devant l'interphone (lui-même brulé au briquet). SUPER!

Je te passe notre grand retour dans les années 40 avec les critères et les justificatifs dignes de la gestapo que réclamait l'agence... En plus faut dire qu'on présente pas trop bien vois-tu: mon grand pôpa tout noir, moi-même café au lait et imposante, mon mari petit et arabe :p (Heuresement que ma môman petite, blanche et fonctionnaire nous sauve la mise hein! Ah ba non, merde alors, elle est aveugle... Et le handicap ça présente pas non plus.)

Bon, je sais bien que des faux plans, je vais devoir m'y habituer au cours de mes recheerches de logement, tout comme les gens sans scrupules... Mais j'ai franchement l'impression de devoir batailler dans tout ce que j'entreprends, et c'est un peu fatiguant...

Alors maintenant que j'ai bien stressé, que j'ai attrapé une belle irrupton cutanée, que j'ai bien pleuré et déprimé, je me remonte les manches et m'attaque à la suite:

- trouver quelqu'un pour me ramener des affaires jusqu'à Lille

-faire la demande de visa pour mon mari

-trouver un appart'

-me réinscrire à la sécu

-m'inscrire à la fac

-commencer et assurer dans mon boulot cet été

Sinon ce départ définitif du Maroc me turlupine aussi... J'me sens bizarre... Pas triste, pas contente... Bizarre...

Promis juré quand je reviens j'arrête de pleurnicher!