Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/11/2010

L'Empire des anges.

empire des anges.jpgUn roman de Bernard Werber juste incontournable: il y a la  conception de la vie avant "L"Empire des anges" et il y a la  conception de la vie ET la mort après "L'Empire des anges".


Tout commence avec la mort de Michael Pinson, ex "thanatonaute", victime d'un crash d'avion dans son propre appartement. C'est alors qu'il monte au ciel et découvre la vie... après la mort. "L'Empire des anges'" nous emmène au coeur du Paradis et de son organisation, par-delà notre galaxie, et jusqu'aux confins des mystères de la vie.

Je te le dis clairement: c'est devenu MON livre préféré! J'ai littéralement été transportée par la lecture de ce roman. On commence par un chapitre, et on se retrouve a dévorer la moitié du bouquin... Le récit laisse une grande place à notre imagination, et tout au long de ma lecture je me suis mise à rêver à cet autre monde qui pourrait bien être le nôtre...


Je ne peux que te conseiller de lire ce livre, même si j'aurais aimé avoir lu "Les Thanatonautes" qui est le prélude à ce roman. Bon, "L'Empire des anges" m'a été offert du coup j'ai fait l'impasse sur l'histoire des thanatonautes, mais pas de panique, on peut tout à fait s'en passer pour suivre l'histoire.

En gros: foncez acheter ou emprunter ce livre, vous y découvrirez un monde fantastiqque!

28/01/2010

La Fée carabine.

LA-FEE-CARABINE.jpg

Deuxième volet de la saga Malausène (je te parle du 1er volet ici), ce roman n'a rien à envier à son prédescesseur.


On retrouve bien évidemment ce cher Benjamin Malausène, toujours là où il ne faut pas, et toujours "bouc émissaire" au boulot comme dans la vie. Cette fois-ci, fini les bombes qui pètent: en plein Belleville, des petites vieilles se font égorgées par un psychopathe insaisisable, alors que le 3e âge se voit sombrer dans la toxicomanie...

Au début, j'avoue avoir eu un peu de mal à entrer dans l'histoire, étant donné la présence de différents narrateurs. Déroutant au début, cela donnera en fait du rythme et de la saveur à cette histoire sombre et drôle à la fois. On s'habitue assez vite aux différents protagonistes qui s'avèrent être aussi attachants les uns que les autres.

Comme pour "Au Bonheur des ogres", "La Fée carabine" se laisse littéralement dévorer. D'autant plus que le lecteur est tenu en haleine jusqu'à la dernière page.

 

J'ai hâte de lire le prochain mais préfère me laisser une petite pause avec un autre auteur, histoire de retrouver le plaisir de pénéterer de nouveau dans l'univers hilarant de Pennac.

 


A noter que ce livre peut tout à fait être abordé sans avoir lu le précèdent.

 

09/01/2010

La Femme et le Pantin.

la femme et le pantin.jpgUn roman de Pierre Louÿs que je ne connaissais pas il y a peu, et qui pourtant a pour réputation d’être ce qu’on appelle « un classique ». L’histoire ? Cela se passe au XIXe siècle, en Espagne. Un Français en quête d’aventures amoureuses se perds dans les rues de Séville, en plein carnaval. Désespéré de ne trouver la perle rare, il tombe alors sur une créature délicieuse et mystérieuse du nom de Concepcion Perez… C’est le coup de foudre, il ne pense qu’à la rejoindre. Il rencontre alors un de ses anciens amis Espagnols qui perds tous ses moyens lorsqu’il entends le nom de Concha (c’est le petit nom pour Conchita, soit Concepcion).

L’Espagnol, Don Mateo raconte alors à son ami Français le calvaire que la belle lui a fait subir, afin de mettre en garde le jeune amoureux.

 

Vous l’aurez compris, il s’agit de l’histoire d’une femme diabolique (même carrément sado-mazo, oui oui) qui va en faire voir de toutes les couleurs à un pauvre type qui a pour unique malheur d’être riche et fou d’elle.

 

L’histoire est sympa, la lecture se fait facilement. D’autant plus que j’aime beaucoup cette époque, et les discours pleins de belles phrases, de passé simple et de passé antérieur… Ba oui que veux-tu le « beau-parlé » ça me plaît !

 

Et puis d’un point de vue purement matériel, ce que j’aime par-dessus tout c’est l’odeur de ce livre… L’odeur si particulière des vielles pages jaunies par le temps… Donc si tu veux lire ce roman, essaie de le trouver dans une vieille bibliothèque plutôt que de l’acheter tout neuf : ça donne une dimension encore plus agréable à la lecture.