Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/07/2013

Cycle 1.

La dernière semaine du 1er cycle théorique de formation commence demain, et jusque là le bilan est positif.

J'ai eu un peu de mal à reprendre la "posture" de l'étudiante à base de socialisation avec les gens de la promo, personnel qui te traite comme un écolier et prise de notes intensive (bein oui j'ai le son mais pas l'image... donc pas de recopiage possible pour moi), mais finalement j'ai réussi à reprendre mes vieilles habitudes et je me rends même compte que contrairement à l'univerdsité, je ne subis absolument pas les cours. J'ai vraiment en tête ce pour quoi je suis là, et je suis déterminée à préparer dans les meilleurs conditions possibles mon arrivée sur poste en 2015.

N'empêche, j'ai toujours autant de mal avec les petites nanas (c'est une promo de meufs à 85%) qui se la pètent et qui ne se sentent plus pisser parce qu'elles ont réussi un concours... Parce qu'elles bavent parlent à grands coups de sigles et de n° d'articles du Code Pénal le tout bien enrôbé de certitudes vaseuses sur le public pris en charge... Un peu d'humilité et d'humanisme ne ferait pas de mal à tout ce petit monde...

Mais bon, j'ai aussi rencontré des gens très sympas, très intéressants, et qui ne se la pètent pas. Au contraire, ces gens-là sont toujours prêtes à échanger et à te faire partager leur expérience.

Ce qui est drôle, c'est qu'une fois de plus, je fuis le groupe des gens portant l'étiquette "on-est-cools-et-jeunes-et-on-s'entends-super-bien-même-si-çà-fait-que-48heures-qu'on-se-connait" pour kiffer avec la minorité de "gens-expérimentés-ou-pas-de-plus-de-30-ans-sachant-faire-preuve-de-simplicité-de-sympathie-et-d'humilité". En plus de ça moi et ma grande bouche on est de moins en moins enclines à la fermer face aux discours individualistes et anti-humanistes tenus par les "collègues"...

 

Les formateurs? Je les ai trouvé jusqu'ici à 80% littéralement PASSIONANTS: des gens d'expérience qui savent te présenter le métier avec un réeel recul sur leurs pratiques professionelles et qui savent se mettre au niveau des novices (dont je dfais partie).

 

La vie dans le grand sud est un peu trop chaude pour moi (32°c de 10h00 à 22h00) et je suis en manque cruel de vie citadine (manque de gens, de bruit, de métro, de magasins, de viiiiiieeee!!). En revanche qu'est-ce qu'on y mange bien BORDAYL!!

Enfin voilà, je voulais juste te dire que mon retour à la vie sociale et professionelle se passe plutôt bien!

Prochaine étape, un stage de 2 semaines en milieu carcéral... T'inquiète, le bleu marine me va très bien au teint.

 

27/05/2013

Changement de programme.

Bon.

Finalement.

C'est moi qu'ils ont choisie.

Faut croire que je ne suis pas qu'une gauchiste idéaliste obsédée par l'approche "genre" et les droits humains. (et le féminisme, mais ça je leur ai pas dit)

Du coup.

J'ai moins d'1 mois pour déménager/trouver un nouveau logement à Agen/ Emménager.

Oui, c'est RiKRaK.

 

Mais tu me connais: j'ai de la ressource.

 

Je crois que bientôt ça risque de causer uniforme, droit, et pruneau sur ce blog.

 

Bisou.

01/11/2012

Le goùt d'Ailleurs.

C'est que le temps file à toute allure ma pôv' dame! Un mois que je ne me suis pas pointée ici, histoire de te raconter des choses plus ou moins interessantes, de me plaindre, ou de me poser des questions hautement existentielles.


Petite fête de "bienvenue" à l'école japonaise la semaine dernière: c'était très sympa.

J'ai vraiment trouvé interessant de voir toutes sortes de gens différents: ceux qui sont très souriants et qui ont envie de discuter, ceux qui sont souriants mais qui veulent pas se mélanger, ceux qui font la gueule et tu sais pas pourquoi, ceux qui sont trop contents et en meme temps étonnés que tu viennent leur parler, les petites nanas toutes mignonnes qui veulent te parler en japonais et se comporter "en japonaises" en toute circonstances, les mecs qui se retrouvent entre eux pour parler de l'histoire des samourais.... Et moi? Bein y'a surement une catégorie dans laquelle quelqu'un m'aura classé.

En tout cas c'était simple et bon enfant: tout ce que j'aime.

En discutant avec certaines personnes, je me suis rendue compte que le Japon, et l'Asie en général, étaient des destinatrions qui ne tentaient pas tellement de mnde... Beaucoup ne comprennent pas l'interet d'aller si loin, dans des pays  où on ne maitrise pas la langue, et où tout est si différent... On m'a déjà dit sur le Japon: "Nan mais c'est TROP loin!" "On va rien comprendre!" "Et qu'est-ce qu'on va manger? Parce que des sushi pendant 2 semaines..." Et Bla, et Bla, et BlaBlaBla...

Mais BORDEYL les gens! Le fait que presque TOUT soi différent de nous c'est justement ça qui est interressant et excitant!

Que tout soi différent, ça veut aussi dire que tout est à dcouvrir. Et pour ce qui est de la barrière de la langue, je crois que mes rencontres et mes échanges les plus touchants se sont faits avec des personnes avec qui nous n'avions pas pas la même langue.

Cet été à Barcelone, mon amie et moi nous sommes rendues compte que pour beaucoup de jeunes Français, les vacances se résumainet à boire, faire le tour des boîtes, boire, dormir, bronzer, boire et refaire le tour des boites.

Tu trouves pas que ces gens-là passent à côté de l'essentiel? Moi si...