Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/05/2016

Résiste

 Résiste, comédie musicale, musiqueVendredi dernier, une amie m’a invitée à l’accompagner au Zénith de Lille afin d’assister à la comédie musicale « Résiste ».

Comme je fais partie de ces presque trentenaires qui sont fans absolus de tous ces artistes qui ne sont pas de notre génération (Berger, Balavoine, Nougaro, Polnareff, j’en passe et des meilleurs) j’ai accepté l’invitation et je ne regrette pas.

Donc le pitch (c’est comme ça qu’on dit ?) , c’est France Gall qui raconte l’histoire des photos accrochées dans son salon à sa petite-fille Lola : l’histoire de Maggy, Mandoline et leur père qui se démènent pour garder ouverte leur boîte de nuit, le Lola’s.

Les passages de France Gall et sa petite-fille sont des moments fîmes qui viennent en fait justifier les passages de la comédie musicale qui, tu t’en doutes, viennent eux même justifier l’enchainement des chansons.

L’histoire est pas folichonne et le jeu des comédiens non plus mais ce qu’il faut bien saluer c’est l’énergie de malade des artistes.

Le décor est sympa et il y a toujours un truc à regarder, où que tu poses les yeux sur la scène.

La mélodie des chansons est respectées et parfois aussi un peu modernisée mais tout en respectant l’ originale : « l’esprit » Michel Berger est pour ainsi dire respecté.

Tu comptes environs 2 heures de spectacle avec une vingtaine de minute d’entracte ; donc ça va j’ai pas trouvé ça trop long.

 

Donc au final , je pense que si tu aimes les chansons de Berger tu y trouveras ton compte ; mais si tu n’y es pas sensible, ça risque quand même de te souler.

Je pense que ma pote et moi étions parmi les plus jeunes et j’avoue que parfois ça faisait un peu chorale de vieilles quand le public chantait…. Mais du coup ça te permets de toi aussi chanter sans complexe :p

 

Je sais pas si c’est toujours le cas, mais France Gall est même venue faire un petit coucou à la fin du spectacle…. C’était même émouvant.

 

Mon moment préféré ? « La groupie du pianiste » : arrangements de ouf, chorégraphie de folie, énergie de dingue. Tu peux te la raconter autant que tu veux mais t’es obligé à ce moment-là d’avoir envie d’être sur la scène avec la troupe.

 

J’avoue que je ne sais pas si j’aurais acheté une place pour y aller (Pour info, la place en catégorie 1 était à 69 euros.) mais je ne regrette pas du tout ma soirée.

 

Michel Berger, France Gall

Maintenant… Je rêve au grand retour de ****** Starmania ********

Les commentaires sont fermés.