Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/05/2013

Je ne suis pas décédée.

Juste supersticieuse.

J'attendais de savoir si j'allais être seléctionnée pour passer un entretien pour un poste qui me plaisait vraiment beaucoup.

Au final, j'ai passé l'entretien, mais j'ai découvert que les conditions du poste ne sont pas celles que je croyais.

Donc

Je fais le deuil de ce poste avant même de savoir si j'ai été prise, ou pas.

T'façon, le fait qu'on me "reproche" à demi-mot d'avoir un "profil complètement dans le social" m'a conforté dans mon idée que je ne pourrais bosser dans aucun autre domaine, et que je ne pense pas être un jour à même de faire des concessions concernant mes valeurs, mes convictions, etc...

 

A part ça je travaille pendant 2 semaines. Et au bout de 48 heures j'ai déjà réussi à m'engueuler avec quelqu'un. J'regrette pas.

Je dois même dire qu'après avoir su que cette personne considérait les femmes comme "pire que de la merde" j'ai ressentit un certain plaisir à lui avoir pourri la tronche.

Mais comme je suis une grande fille, je laisse ça derrière moi et je me concentre sur mon travail. (...)

Faut-il vraiment qu'on se parle du Festival de Cannes et de cette ribambelle de trou du Q qui s'agitent sur un tapis rouge? Je ne sais pas si tout ce "cinéma" est méprisable, méprisant, risible, à gerber ou futile... Peut-être un peu de tout ça en fait.


Je reviens bientôt te parler de ma dernière découverte en date: le YUZU-KOSHOU.

Les commentaires sont fermés.