Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/02/2012

Claude Gueant: sort de ce corps!

Une fois n’est pas coutume, je me suis rendue aujourd’hui dans la structure la plus active et la plus efficace de France : le Pôle Emploi.


J’étais à l’accueil et j’attendais sagement mon tour. Si tu veux, au Pôpôle il savent innover car tu as non pas 1 mais 2 personnes qui peuvent te renseigner à l’accueil : une file à gauche, une file à droite. Moi j’étais à la file de gauche, tu me connais .


Juste avant moi il y avait un monsieur qui parlait fort, avec un accent que je n’ai pas su identifier, et qui faisait un peu rire tout le monde par ses grands gestes et sa bonne humeur. Pour une fois qu’on se marrait chez Pôle, on allait pas se plaindre hein !


Mon tour arrive, je m’avance donc à GAUCHE, alors qu’à DROITE se trouve un  petit jeune (pas plus de 30 balais) qui, suite au départ de l’homme qui me précédait, décide d’ouvrir sa bouche pour dire  à la dame de l’accueil :
« Nan mais ces gens là je les connais, y’en a beaucoup dans mon quartier. C’est des gens du voyage… (à ce moment là j’ai un relan du steack-coquilletes de ce midi)
Il faut vous méfier hein pasque… ils arnaquent beaucoup de monde hein… J’dis ça pour vous, faut vraiment faire attention avec eux ! ».


Alors tu me connais chouchou, j’ai d’abord fais des gros yeux, genre regard de bovin outré, et puis j’ai pouffé, j’ai bien regardé le mec et j’ai repouffé, et j’ai regardé les conseillers et j’ai rerepouffé.


Forcément, moi et ma bouche on n’a pas pu se taire, alors j’ai lâché : « Rho putain ça dénonce sec au Pôle Emploi hein ! » Je ne sais pas si c’est le contenu de la phrase ou le ton franchouillard forcé qui a déplu mais le mec s’est feint d’une répartie hors du commun : « ouais bein si c’était vous vous seriez bien contente qu’on vous le dise hein ! ».


WWWOOOOOOUUUhhhhOOOUUUWWW !!!!


On ne m’avait pas répondu de manière aussi cinglante depuis le cm1 avec un « c’est celui qu’il dit qui y’est ».


J’ai donc juste répondu en riant que j’aurais pas forcément souhaité être informée de cette manière et qu’en l’occurrence il ne s’agissait pas de moi… « Mais bon, vous faites ce que vous voulez… (avec « connard » en sous texte)
Le conseiller Pôle Emploi qui commençait à avoir des sueurs froides a voulu dédramatiser en disant : « nan mais ça partait d’un bon sentiment… ».
BULLSHIT ! t’as juste peur que le type et moi on se mette sur la gueule ouais !


T’manière j’étais en jogging-converses… J’aurai pu lui mettre une balayette à l’aise…


Enfin bref, le mec est parti comme il était venu : comme un pauvre con.


Bientôt chouchou, je te parlerai du « Bonus-Collabo » que tu peux obtenir en dénonçant les gens (qui t’ont rien fait) aux Administrations (qui ne font rien pour toi).

Commentaires

Atmosphère bien moisie en somme !

Écrit par : Océane | 08/02/2012

Exactement! Heureusement que j'étais de bonne humeur... Dans le cas contraire ça aurait pu tourner au vinaigre!

Écrit par : Juliette | 13/02/2012

Han mais tu vas au Pôle emploi en jogging-converse? non parce que les jogging-converse faut s'en méfier hein, moi j'en ai rencontré quelques uns dans ma vie, je les ai trouvés hyper dangereux... 'Fin j'dis ça j'dis rien hein...

Sérieusement, ça me désole de voir que les gens n'ont même plus honte de déverser leur haine en public...

Écrit par : Fofita | 18/02/2012

Les commentaires sont fermés.