Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/04/2011

Charmants autochtones.

Ce matin à Lille il fait beau, il fait chaud, alors on a trouvé je ne sais quelle motivation et nous sommes allés du côté du marché de Wazemmes.

Si tu n'es pas du coin alors tu ne connais pas ce marché: c'est en gros un marché très populaire où tu trouves de tout et surtout si tu causes arabe. C'est là que j'ai retrouvé cardons, msemens, piments, épices, olives et tutticuanti.

Bref.

Arrivée devant un marchand de poulets rôtis j'attends sagement mon tour. Ce marchand vends aussi du pain: des pains ronds et plats comme on trouve au Maroc (peut-être aussi dans le reste du Maghreb je sais pô). Et là, arrive une dame blonde, bien brushinguée, sentant le guerlain, avec les lunettes noires sur les yeux, qui demande à la dame à côté de moi: "Vous parlez Français???".

A cet instant, mon oreille frétille et mes yeux s'ouvrent un peu plus.

Là, la dame, genre, Hajja avec un foulard et une jellaba lui réponds "Heu oui". Un peu dubitative et sur le cul.

Madame la bourgeoise "made in vieux Lille" lui demande alors: "Je me demandais: c'est quoi ces pains?"

Hajja réponds avec un français bien du Nord: "Baa c'est du pain!". Hajja est blasée...

Forcément, Juliette éclate de rire... Pouffe... Se gôsse...

Nan mais c'est quoi cette connasse???!

Autant te dire qu'avec mon Ptit Beurre préféré (aka "Lulu") on s'en est donné à coeur joie sur la route du retour.

 

Enfin... Mieux vaut rire que pleurer.

 

16/04/2011

Tsunami dans mon verre.

Etat d'esprit des derniers jours...

 

Je suis revenue en France dans un but précis: reprendre mes études et empocher un bac+3. Maintenant que la fac est définitivement finie (sauf exams début mai) depuis hier aprem': que faire???! J'ai plus tellement de pretexte à y être en France...

Tout en retournant cette situation, je m'apprete à aller chercher mon cher et tendre à la gare suite à son retour from Morocco. SAUF QUE, la RAM et le gouvernement marocain en ont décidé autrement...

Figure-toi que lorsqu'il s'est pointé à l'aéroport on lui a annoncé que son vol étrait annulé. (avions réquisitionnés pour rappatrier les Marocains de Lybie) "Tu prends un papier jaune et tu te démerdes" c'est en gros ce qu'on lui a dit. Je te passe le comportment insultant et Ô combien hautain des pouffiasses d'hôtesses au sol marocaines (qui croient que porter un uniforme pour taffer signifie faire partie du Palais et octroye par la même occasion le droit de parler aux gens comme de la merde) ((Rhoooo! Je sais pas si je te l'avais raconter mon altercation avec une de ces p**** lors de mon voyage retour en France... Au final c'est moi qui ait gagné bien sur, mais le combat fut acharné. Un jour peut-être jte le raonterais)) et le scandale de mon mari invitant le personnel au sol à faire appel aux forces de police... Donc voilà, en gros, chouchou il se retrouve avec un vol qui décolle 4 heures plus tard que prévu et par la même occasion un billet de tgv de perdu et sans aucune solution pour revenir dans le grand Nord, pasQUE DES TGV A PARTIR D'UNE CERTAINE HEURE BA Y'EN A PUS! (et faire dodo sur un banc gare du Nord c'est pas le top)

Alors voilà Super Juliette armée de son portable sans crédit ni batterie au milieu de l'esplannade de la fac en train de remuer ciel et terre  (c'est ça l'expression??) pour ramener son mari au bercail. Résultat: j'ai trouvé in extremis une TRES bonne copine qui nous a sauvé.

Nouvelle vague sur ma tête (et celle de Monsieur): relance du département du secteur du Développement d'un certain gouvernement d'outre-Atlantique qui souhaite apparament VRAIMENT bosser avec LUI.

Alors on discute, je cogite, je balise pas mal, et je me dis:"Et si en fait on repartais de l'autre côté de la méditerranée...?". Pas tout de suite hein;.. Mais bon... Et si...?

Toute façon rien ni personne ne me retiens... Et pis y'a pus de travail...Et pis jpréfère me barrer avant qu'on arrive au stade où mon mari devra coudre des mains de fatma sur ses chemises et avoir un permis de circulation...

Tu l'as compris, en ce moment c'est Fukushima dans ma tête.

03/04/2011

Et meeeeerde...

Je venais de t'écrire une note où je te parlais de mon annif', de mes 24 ans, de ma manie à déprimer tous les jours de fêtes, de mon mari au Maroc, des dossiers que je fais semblant d'écrire et pis de mon inéxorable envie de me barrer vite fait bie fait sur un autre continent bien loin de mes chers pairs...

 

Et puis mon doigt a rippé...

Et puis tout a été effacé...

 

Et j'ai crié "Fuck you!" 2-3 fois...

(oui je jure en anglais... Même parfois en arbae... Cherche pas à comprendre)

 

Alors voilà pourquoi je publie ce simulacre de note.

 

 

(Un jour te parlerais de mon Amour pour Guy Bedos... Un jour où j'aurais pas les doigts qui rippent)