Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/10/2010

Et Edith dans tout ça?

La vie suit son cours... Plus ou moins.

La semaine dernière, j'ai découvert un S.D.F qui dormait dans le hall d'entrée de mon immeuble... Que faire? Que dire? Super l'agent de développement: j'ai tracé ma route pour aller en cours... En même temps, un jour j'ai appelé le 115 et le gentil monsieur m'a expliqué qu'en dehors de la période hivernale, aucun véhicule de maraude n'est disponible... J'ai aussi une amie qui bosse pour le samu social, et elle m'a expliqué qu'il y a TRES peu de places en hébergement d'urgence... Du coup, avec la meilleure volonté du monde, je crois que la meilleure solution était de laisser le monsieur finir sa nuit au sec...

 

Bref.

 

Je me rends compte de l'ingratitude de certaines personnes... Comme quoi, pour certains, l'amitié n'est rien de plus qu'une relation basée sur les intérets personnels... Il faut croire que c'était plus sympa d'avoir une bonne copine qui vivait au Maroc, qui pouvait te raconter des anecdotes quand elle revenait et qui permettait d'avoir une nouvelle tête dans le paysage de temps en temps... Et en plus quand c'est une bonne poire... Ba c'est tout bénéf'... Sauf que manque de bol, je suis du genre à n'avoir aucun scrupule de rayer quelqu'un de ma vie si c'est justifié... Et là, ba ça l'est!

Tu sais, je pense que, même si ça peut parfois être dur, il faut savoir rester honnête et toujours agir celon ses convictions. Alors je ne regrette pas tout ce que j'ai fait et dit, même si au final, je me suis fait entubée!

 

Sinon, on attends encore que tous les Romes soient mis à la porte pour que l'O.F.I.I se penche enfin sur le dossier de mon mari... Qui d'ailleurs, en payant 300 euros pour son visa, finance l'argent de poche d'un Rome expulsé.

Que veux-tu: on fait dans le social jusqu'au bout, ou on n'est pas un agent de développement qui se respecte.

 

 

Et comme je ne fais définitivement rien comme les jeunes de mon âge, me voici replongée dans ma période Piaf.

 

Commentaires

c'est pas important de faire les choses "comme les autres"
ce qui compte c'est de faire ce qu'on a envie soi ;-)

Écrit par : ambre | 06/12/2010

Les commentaires sont fermés.