Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/06/2010

Viens que j'te dise.

Je me suis forcée à garder le silence pour plusieurs raisons:

- Eloingner le mauvais oeil

- Ne pas te souler avec mes jérémiades du style: "j'ai pas de logement, j'en ai marre, mon mari me manque, blablabla"

- Je voulais faire un come back royal du genre"Yo! What's up? Salamaleikoum! Les mecs j'ai trouvé un loft de malade mental pour un loyer modique, et ce, gràce à l'intervention d'un agent immobilier trop sympa et trooop professionel!"

 

Bon ba le résultat c'est qu'en vérité tu me manquais trop... Oui, il fallait qiue je revienne te faire un brin de causette, et ce, même si je suis toujours dans l'attente d'une réponse pour un appartement, que je me suis fait entubée par des agences, et que je n'ai rien d'extraordinaire à te dire.

(heu... Je crois que cette dernière phrase n'est pas très très bien écrite: mais bon, on s'comprends toi et moi hein?C'est l'essentiel.)

 

Bref, j'avais envie de venir jâser un peu. Considère cet article un peu comme si tu été passé devant chez moi, qiue je t'avais vu, et que je te proposais de rentrer boire un thé (ou ce que tu veux).

 

Bientôt les vacances scolaires, et je me rends compte qu'en plus de devoir gérer un centre aéré de 52 petits loulous, je dois gérer une équipe de 8 adolescentes... Pas méchantes, même sympas et dynamiques pour la plupart, mais juste jeunes. J'ai bien peur d'avoir à incarner l'autorité dans tout ça... Mouarf ça promet je te le dis!

 

Et pis sinon, je vais raconter comment hier, les pompiers Lillois m'ont appris que faire un acte citoyen, ba ça sert pas à grand chose sinon à faire chier le standardiste au bout du fil...

Alors que mes acolytes et moi-même quittions la boîte de night où soit dit en passant, je me suis rendue compte que j'étais désormais très loin du monde du poom-poom short et de la drague à 20 dirhams, une amie voit un type allongé et inerte sur le trottoir (je te rappelle qu'il est alors 4h et demi). Je me saisi donc de mon portable et appelle le 115. Là, très gentil monsieur qui m'explique que je devrais plutôt appeler le 18 car en été, le samu social ne dispose pas de véhicule de nuit. Je m'exécute, et me fait copieusement engueuler par le pompier qui me dit d'aller voir le type pour savoir si il est mort, en train de faire dodo, ou en train de cuver... Heeuuuu, il faut juste savoir que pendant le te'mps que je passe au téléphone, on a eu le temps de nous faire reluqer, suivre, accoster, insulter (en français et en arabe siouplé)... Donc disons que j'avais juste envie de dire merde au pompier de mes deux et de regagner la voiture en évitant de me faire violer.

 

Le monsieur il a dit:"Allez voir le type et si il hurle vous partez en courant, et là vous me rappelez!!!!".

Moi je dirais que je ne préfère pas attendre qu'un type me hurle dessus et me saute à la gorge juste pour faire zizir à un connard de mec en rouge... Et pis on fait quoi si le mec est mort??  On le laisse par terre?

 

Pfff... La prochaine fois on fera comme tout le monde, on passera à côté du mec allongé sur le trottoir comme si de rien n'était...

 

Tu m'excuses mais cette note est écrite n'importe comment. Mais bon, l'important c'est qu'on ai pu se causer un peu.

Commentaires

Bah du moment que j'ai de tes nouvelles je suis contente ^^

Écrit par : Océane | 29/06/2010

Les commentaires sont fermés.