Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/01/2010

La Fée carabine.

LA-FEE-CARABINE.jpg

Deuxième volet de la saga Malausène (je te parle du 1er volet ici), ce roman n'a rien à envier à son prédescesseur.


On retrouve bien évidemment ce cher Benjamin Malausène, toujours là où il ne faut pas, et toujours "bouc émissaire" au boulot comme dans la vie. Cette fois-ci, fini les bombes qui pètent: en plein Belleville, des petites vieilles se font égorgées par un psychopathe insaisisable, alors que le 3e âge se voit sombrer dans la toxicomanie...

Au début, j'avoue avoir eu un peu de mal à entrer dans l'histoire, étant donné la présence de différents narrateurs. Déroutant au début, cela donnera en fait du rythme et de la saveur à cette histoire sombre et drôle à la fois. On s'habitue assez vite aux différents protagonistes qui s'avèrent être aussi attachants les uns que les autres.

Comme pour "Au Bonheur des ogres", "La Fée carabine" se laisse littéralement dévorer. D'autant plus que le lecteur est tenu en haleine jusqu'à la dernière page.

 

J'ai hâte de lire le prochain mais préfère me laisser une petite pause avec un autre auteur, histoire de retrouver le plaisir de pénéterer de nouveau dans l'univers hilarant de Pennac.

 


A noter que ce livre peut tout à fait être abordé sans avoir lu le précèdent.

 

Commentaires

J'avais bine aimé la série des Malaussène au Lycée, je m'en rappelle avec émotion.

Écrit par : Océane | 28/01/2010

Les commentaires sont fermés.