Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/10/2009

Rémi, Capi, Joli-Cœur et les autres…

Tu l’as déjà compris, je te parle de Rémi sans famille.

Je viens de mater le téléfilm avec Pierre Richard, et franchement, si t’as pas trop le moral, que tu es dans une période hormonale difficile, ou simplement si tu as la larmouille facile : ne visionne pas ce film !

Ça commence avec Rémi, abandonné et élevé chez des paysans. Le type le vends pour 50 francs (la moitié du prix de sa vache) et là c’est la vraie misère qui commence pour Mi-Ré.

Alors entre les enfants battus, Zerbino et Dolce qui meurent dévorés par les loups, Joli-Cœur qui décède après avoir mit ses habits de lumières, Rémi qui manque de se faire descendre, le pompon c’est Monsieur Vitalis qui meurent seul tout dans les bois…

Et dire que la Belle Dame de la péniche avait fait sortir le champagne pour faire la fête au bon vieux Vitalis…

« Rémi sans famille » c’est trop nul…


NB : Encore heureux qu’ils aient pas fait l’adaptation de « Princesse Sarah » pasque là je sort ma boite de lexomile.

Les commentaires sont fermés.