Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/07/2009

Xénophobie de bar.

Depuis 3 jours, j’ai mal aux dents. Alors bien sur, je commence à paniquer à l’idée de me retrouver avec une dent pourrie posée sur un énorme abcès qu’il faudra arracher, comme à l’année du bac…. Les fantômes de mon passé ressurgissent et j’entends encore la roulette, ma dent qui s’arrache, moi qui crie et qui pleure, je sens le goût de pus dans ma bouche… Je décide donc de prendre le taureau par les cornes, et soutenue par Môsieur–mon-mari, je me rends chez le dentiste de mon quartier.

 

C’est « my dear husband » qui parle avec la secrétaire pour que ce soit plus simple. Et quand elle apprend que je ne parle pas arabe, la petite dinde se met à nous faire un discours sur « ces étrangers qui viennent au Maroc et qui ne sont même pas capables de parler arabe »… Et en plus (rendez-vous compte) mes « parents qui sont les fautifs de ne pas m’avoir appris ma langue maternelle ».

 

MAIS PUTAIN FAUT LE DIRE DANS QUELLE LANGUE??!!

 

OUI, je suis bronzée (surtout en ce moment avec le beau Soleil qui brille sur Casa), mais NON, je ne suis pas Marocaine ! Même pas d’origine !

 

Et puis je vous emmerde !

 

Parce qu’en plus, moi et ma non maroquinitude, on est quand même assez méritantes d’avoir appris TOUS SEULS et SUR le tas à lire et écrire un peu l’arabe, et même à e parler assez pour communiquer avec mon entourage, et bien sur pour comprendre les connasses de merde qui me crache verbalement à la gueule.

 

Y’a fallut un an de justification pour l’administration franco-marocaine pour me marier, j’ai pas besoin, en plus, de me justifier a la première idiote venue qui pense que c’est inadmissible que je puisse me marier à un Marocain sans savoir parler parfaitement arabe.

Les commentaires sont fermés.