Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/11/2008

Je n’suis paaaaaaas Ma-rocaine !

Mais ce n’est définitivement pas ce que les gens se disent de moi au premier abord. Résultat, dès que j’ouvre la bouche et que je parle français on me prend d’abord pour une petite bourgeoise snob qui refuse de parler arabe, avant de s’imaginer que je puisse être Française (et non arabophone).

Oui, c’est un handicap, parce que cela me vaut d’être mal considérée par les gens, qui de ce fait, me parle comme à un chien… Alors que moi, mesquina, je ne rêve que de ça, d’avoir des grandes conversations en arabe avec monsieur et madame tout le monde … Des conversations à n’en plus finir, jusqu’à en soùler mon voisin dans le bus, ma coiffeuse, ou encore les chauffeurs de taxi.

Bande de gros malins, vous me direz : « Ba t’as qu’à apprendre l’arabe ». Plus facile à dire, qu’à faire ! Un, les cours ça coûte cher, et deux, apprendre sur le tas c’est ce que je fais et c’est pas évident, surtout qu’au Maroc, on parle vite et puis c’est pas de l’arabe standard.

Bon, c’est vrai que je me débrouille un minimum ; assez pour les trucs de base et aussi pour me défendre si jamais on voulait casser la tête… (Genre des trucs pas clâsses du tout !). Mais pas assez pour faire croire que je suis bilingue.

Je me plains, mais imaginez que dès que vous ouvrez la bouche, que ce soit en étant au téléphone ou en vous adressant à une vendeuse ou autre, les gens vous fixent jusqu’à vous transpercer ou encore que leur tête fasse des tours à 180 ° afin de voir qui OSE parler français avec cette tête de Marocaine.

BA C’EST MOI !!

Après « Je suis Noir et je n’aime pas le manioc » voici «J e suis bronzée, et je ne parle pas Arabe ».

Les commentaires sont fermés.